Les intervenants

Programme du Forum | Les intervenants | Inscription au Forum | Comment venir au Forum | Juliobona, la cité antique sur la SeineLes conférences en vidéo

Le patrimoine, un outil pour tricoter la ville

> Conférences, table-ronde et débat

 

Cliquez sur le nom des intervenants pour obtenir plus d’information !

Les sites patrimoniaux à l’heure de l’expérience de visite

> Conférences, table-ronde et débat

 

Cliquez sur le nom des intervenants pour obtenir plus d’information !

Les animateurs du colloque

Le Forum Juliobona sera animé par Luc Bonnin, agence Scarabée et Hermine de Saint Albin, Le tourisme dans le bon sens. Depuis 2016, tous deux accompagnent Caux Seine agglo dans sa réflexion autour du projet de valorisation du patrimoine archéologique gallo-romain de la région de Lillebonne : le projet Juliobona.

Facebook
Newsletter

Nicole Rodrigues

Directrice de l’unité d’archéologie de la Ville de Saint-Denis.

Conservateur territorial du Patrimoine en chef, Nicole Rodrigues est directrice de l’Unité d’archéologie de la ville de Saint-Denis depuis 1994. Créé en 1982, ce service municipal fait figure de pionnier. Il a mené plus de 250 opérations et a véritablement accompagné la professionnalisation de l’archéologie métropolitaine en France. L’unité bénéficie depuis sa création de la confiance et du soutien des élus de la Municipalité, du Ministère de la Culture (sous-direction de l’archéologie) et de la DRAC (service régional de l’archéologie).

Archéologue médiéviste, Nicole Rodrigues s’est spécialisée depuis 1974 dans les domaines de la conservation préventive, de la gestion et de l’étude de mobilier archéologique lié à la vie quotidienne. Dans le cadre d’un projet de service « Archéologie, territoire et citoyenneté́ » elle s’investit depuis 1998 dans différents projets partenariaux utilisant le maillage archéologique territorial et la topographie historique de la ville de Saint-Denis pour offrir des repères espace-temps aux habitants et les inciter à découvrir leur ville.

Depuis ses débuts, Nicole Rodrigues n'a quasiment jamais quitté le territoire de Saint-Denis, où son engagement pour une archéologie territoriale, actrice de la dynamique locale, ne s'est jamais démenti.

Jacques Moulin

Après des études d’architecture durant lesquelles il travaille avec Georges-Henri Pingusson et Marcel Lods, Jacques Moulin devient architecte en 1981. Il remporte le concours d’architecte en chef des Monuments historiques en 1984.

Depuis, il a mené la restauration de nombreux monuments en Ile-de-France, en Val de Loire et en Corse. Après le domaine national de Fontainebleau, il est actuellement chargé par le ministère de la Culture de celui de Versailles (jardins), du Mobilier national et de l’Ecole militaire.

Jacques Moulin a conçu le chantier expérimental du château de Guédelon, qui a obtenu en 2005 le Prix européen du tourisme. Grâce à un travail régulier avec les élus, ses interventions à Provins, Blandy-les-Tours, Château-Landon ou Chamerolles ont permis à des sites méconnus d’atteindre un véritable développement économique. Dans le même sens, il se consacre actuellement au château de Hautefort, à la basilique Saint-Denis et à de nombreux chantiers privés.

Juliette Giraud

Ingénieu-se culturelle !

Parallèlement à ses expériences dans les musées et dans les collectivités territoriales en France et en Europe, Juliette Giraud a développé une activité de conseil en développement de projets culturels. Elle aide à définir les projets, à mettre en place des actions, à identifier des ressources potentielles et contribue à leur acquisition, organise et accompagne la réalisation, communique et fédère les acteurs du projet et leurs publics. Elle accompagne Museomix depuis 2012 dans la coordination et la gestion de projets et conseille sa stratégie de développement et d’organisation collective. Elle coordonne pour Museomix les projets européens Creative Museum et Making Museum, programme de formation des professionnels du patrimoine et des musées à l’innovation.

Nathalie Chevalier

Nathalie Chevalier est depuis plus de 20 ans la coordinatrice de Cap’Archéo, programme de médiation scientifique sur l’archéologie, porté à Bordeaux par Cap sciences. Ce programme assure des actions de médiation autour des méthodes et métiers de l’archéologie en direction de tous les publics, et plus particulièrement les jeunes publics (ateliers de pratique, projets culturels, évènementiels, expositions, formations…) Cap’Archeo qui œuvre essentiellement dans la région Bordelaise, crée également des outils pédagogiques qui peuvent avoir une dimension nationale comme les expositions « Mission Archéo » et Fouille farfouille ».

Son activité est reliée directement à l’actualité de la recherche car en tant qu’archéologue à l’Inrap, Nathalie Chevalier intervient chaque année sur des chantiers de fouilles préventives et sur des projets d’expositions destinés à présenter les résultats des recherches en cours.

Aurélie Péneau

Le Voyage à Nantes est une Société Publique Locale née de la volonté politique de Nantes de franchir une nouvelle étape pour s’imposer dans le concert des villes françaises et européennes, en se positionnant comme une ville d’art et de culture, leviers de son développement touristique. Dirigée par Jean Blaise, elle est chargée de la promotion du dispositif culturel mis en place par Nantes. A cette fin, et ce qui en fait son exemplarité, elle produit également, chaque été, un événement qui met en scène ce dispositif via un parcours urbain enrichi d’œuvres d’art et d'espaces de convivialité, temporaires ou définitifs dans l’espace public, en impliquant l'ensemble des forces vives du territoire.

 Aurélie Péneau, de formation commerciale, est associée au projet depuis la création de la structure et en est depuis 2014 la directrice du développement touristique. Avec son équipe elle travaille à la mise en tourisme de la destination et des évènements produits par le Voyage à Nantes, l’animation des professionnels, la promotion en France et à l’international, la commercialisation, l’accueil des publics et la médiation. Elle était auparavant directrice marketing de l’Office de Tourisme de Nantes, après avoir occupé des fonctions de communication et de marketing territorial au sein de l’agence d’attractivité économique de Nantes, et dans des collectivités locales.

Pierre Croizet

Pierre CROIZET, 48 ans, est directeur de la médiation culturelle au sein d’AGP – Art Graphique & Patrimoine, leader français de la numérisation du patrimoine culturel.

Il intervient depuis 15 ans dans le domaine des nouvelles technologies appliquées au tourisme et au patrimoine culturel. Parmi les pionniers des nouveaux dispositifs de médiation numériques, il a contribué à la conception et au développement des visioguides sur PDA puis sur smartphones et tablettes, des systèmes de diffusion multimédia par géolocalisation, des techniques d’application de la réalité augmentée au patrimoine. Il est également à l’initiative d’outils de médiation hybride et immersifs valorisant les technologies de réalité virtuelle.

Parmi les réalisations auxquelles il a participé : Jumièges 3D, meilleure application culturelle mondiale UNESCO 2013, Dôme des Invalides, Perpignan 3D, Villa Cavrois 3D… et sur la thématique gallo-romaine : Poitiers Evolution 3D, Nîmes 3D, Javols 3D, Théâtre Antique 360.

Denis Roland

Denis ROLAND, né en 1968 à Paris est attaché de conservation du patrimoine depuis 1995, après des études d’histoire.

De 1995 à 2003, il est conservateur au musée de l'impression sur Étoffes à Mulhouse (68) et participe en particulier à la conception et à la mise en œuvre de la rénovation du musée.

Depuis 2003, il est chargé des collections et de la médiation au musée national de la Marine et à l'école de médecine navale à Rochefort. Au sein de ce musée du Ministère des Armées, et en collaboration avec de nombreux acteurs locaux, publics et privés, il valorise des collections nationales dans une perspective d’ancrage local, d’ouverture à de nombreux modes d’expressions et de dépoussiérage de l’image de l’institution muséale.

Michael Couzigo

 

Directeur des arènes de Nîmes et du théâtre antique d’Orange, Culturespaces.

Vincent Guichard

Directeur général de BIBRACTE, établissement public de coopération culturelle (EPCC) créé entre l’Etat, le Conseil régional de Bourgogne, le Conseil général de la Nièvre, le Conseil général de la Saône-et-Loire, le Parc naturel régional du Morvan, le Centre des Monuments nationaux e le Centre national de la Recherche scientifique pour gérer et animer le site patrimonial de Bibracte – Mont Beuvray, classé Monument historique et labellisé Grand Site de France.

L’EPCC est en charge de la gestion intégrée du site : animation d’un programme de recherche internationale accueillant plusieurs centaines de stagiaires chaque année, gestion d’un musée de site accueillant 45.000 visiteurs par an, mise en tourisme du site en partenariat avec les autorités locales et régionales.   
L’EPCC gère un domaine foncier de 1000 ha et un patrimoine immobilier de grande qualité mis en place dans le cadre des Grands Travaux de l’Etat. Il bénéficie d’une équipe d’une trentaine de collaborateurs aux métiers diversifiés, de la recherche au développement touristique.
www.bibracte.fr

Administrateur de différents institutions, notamment le Réseau des Grands Sites de France (RGSF), au sein duquel il anime la commission chargée de la coopération internationale (www.polepatrimoine.org).

Bernard Favre

Bernard Favre a plus de 30 ans d’expérience en ingénierie éducative culturelle et touristique.

Il fait partie en 1995 de l’équipe de conception et de développement de Cap Sciences, équipement dédié à la culture scientifique à Bordeaux (200 000 visiteurs annuels), lieu de bouillonnement et d’expérimentation.

Il a ainsi développé depuis de nombreuses années des compétences et une expérience en conception scénographique utilisant les outils numériques d'accompagnement des visiteurs, les dispositifs immersifs, les interactifs et manipes, l'intégration de la médiation humaine, etc.

Depuis 2008, il développe une expertise spécifique de consultants en médiation et en relation numérique aux visiteurs, avant, pendant et après la visite.

Parallèlement à cette longue expérience d’exploitant et de concepteurs (qui le conduit à intégrer systématiquement dans leur approche la mise en œuvre du fonctionnement et de l’exploitation) il met son expertise au service de la conception de projets structurants.

Hermine de Saint Albin

 

Hermine de Saint Albin travaille depuis plus de 15 ans à valoriser les territoires par le tourisme. Elle créé l’agence Le tourisme dans le bon sens en 2012 et exerce trois métiers qui se complètent et s'enrichissent toujours : le journalisme (comprendre), le conseil (accompagner), et l’enseignement (transmettre). Elle a mené près d’une centaine de missions auprès des collectivités dans la planification de leurs politiques touristiques, ou des porteurs de projet privés, partout en France. Comme journaliste, elle a dirigé une trentaine de dossiers thématiques pour Espaces, revue de référence du secteur tourisme - loisirs – culture, et anime régulièrement des événements professionnels. Elle enseigne depuis 2010 les enjeux du tourisme pour les territoires auprès d’élèves de master 2 à l’École Urbaine de Sciences Po. Grâce à une veille permanente et aux contacts noués avec des acteurs et des territoires précurseurs ou exemplaires en matière de tourisme, Hermine de Saint Albin s’efforce de porter un regard prospectif sur les mutations des pratiques et de relayer les offres innovantes dans ce domaine.

Luc Bonnin

Luc Bonnin a créé l’Agence Scarabée, après avoir dirigé jusqu’en 2008 l’agence d’ingénierie culturelle Les Clefs du Patrimoine.

Il avait auparavant été collaborateur du directeur du château du Clos Lucé à Amboise (250 000 visiteurs) et consultant en organisation au sein du cabinet Pricewaterhouse. 

Il accompagne ainsi depuis 17 ans les structures publiques et privées pour l’élaboration de projets culturels et patrimoniaux, du concept à la réalisation. 

Il a ainsi conduit plus de 350 opérations dans toute la France, d’un degré de complexité varié et en touchant une large palette thématique. Ceci lui a permis de développer de bonnes capacités pour le pilotage des projets et la coordination d’équipes pluridisciplinaire.

Il développe depuis plusieurs années des travaux autour de l’interprétation (tel que défini par Freeman Tilden) et le concept d’expériences de visite, en s’intéressant de près à ce qui se fait en Amérique du Nord.

Luc Bonnin a par ailleurs été conseiller municipal dans une commune de 120 habitants de l’Eure où il a porté un projet de valorisation d’un site archéologique.

Luc Bonnin a été responsable du cours « ingénierie des projets » au sein du Master 2 « management stratégique de la culture et du tourisme » à l’IAE de Bordeaux (université Bordeaux IV).